Visuel Quel est le rôle du groupe RATP dans le nouveau contrat du réseau de froid de Paris ?
Ville durable

Quel est le rôle du groupe RATP dans le nouveau contrat du réseau de froid de Paris ?

Publié le 13 décembre 2021

Premier opérateur de réseaux de froid dans le monde, le groupe ENGIE apporte ses expertises de premier plan dans le développement et l’exploitation des réseaux. La nouvelle concession bénéficiera aussi de l’expertise du groupe RATP dans la gestion des réseaux souterrains qui permettra de transformer des espaces de première importance en centrales de production et de stockage de froid.

Ce nouveau réseau sera étendu pour gérer la climatisation de différents types de bâtiments tels que les hôpitaux, les crèches, les écoles, les EHPAD… La fraîcheur distribuée contribuera ainsi à répondre à l’enjeu de protection des populations les plus fragiles, dans un contexte de réchauffement climatique. Le réseau de froid de la Ville de Paris est alimenté avec 100% d’électricité renouvelable depuis 2013 et est neutre en carbone depuis 2018. Avec son extension à tous les arrondissements de Paris, il augmentera sa contribution à l’objectif de neutralité carbone de la ville d’ici à 2050.

Sur la durée de la concession, 300 000 tonnes de CO2 seront évitées, grâce à :

– une alimentation en électricité qui restera 100% renouvelable et produite en France dont près de 70% provenant de 4 nouveaux parcs solaires dédiés ;

– une baisse de la consommation énergétique des abonnés de plus de 20% (par rapport à une solution de climatisation traditionnelle) ;

– l’amélioration de la performance des outils de production de plus de 15 % (amélioration moyenne visée) grâce notamment à des processus innovants, moins consommateurs (utilisation renforcée de l’eau de la Seine en hiver) et le recours à l’intelligence artificielle ;

– un recours à des matériaux, technologies et des fluides frigorigènes plus vertueux pour l’environnement ;

– 5 000 m2 de surfaces urbaines végétalisées (centrales de production et les rues lors des grands chantiers) ;

– 130 000 m³ d’eau économisés par an grâce à la collecte des eaux d’infiltration qui seront utilisées dans le processus de refroidissement.

En savoir plus avec le « 3 questions sur », ci-dessous :

 

Crédit photo : Ludovic Lecouster

 

Vos questions

Clients & services

Pourquoi avoir éco-conçu le nouveau site internet du groupe RATP ?

Ville durable

Quelles sont les étapes d’adaptation des centres bus ?

Ville durable

Le programme bus2025 tient-il ses promesses en termes d’écoconception ?

Thématiques

Clients & services

3 Articles
144 Questions
Logistique urbaine

2 Questions
Partenariats

24 Questions
Vidéo

1 Article
Réseaux de transport

3 Articles
130 Questions
Concurrence & développement

114 Questions
Raison d'être

1 Article
8 Questions
Énergie

10 Questions
Ville durable

64 Questions
Immobilier

6 Questions
Patrimoine

20 Questions
International

11 Questions
Sûreté

1 Article
10 Questions
Contrat RATP/IDFM

13 Questions
Covid-19

10 Questions
Propreté

4 Questions
Télécoms

2 Questions
Nouvelles mobilités

11 Questions
Infrastructures

1 Article
22 Questions
Innovation & digital

58 Questions
Collaborateurs

3 Articles
144 Questions
JOP 2024

1 Article
4 Questions
Nouveaux modes de travail

5 Questions
Materiel roulant

1 Article
21 Questions